Une restauratrice de bas quartier s’est fait dérober son sac à main contenant ses papiers d’identité. Dix ans plus tard, voulant épouser son barman, elle apprend que sa voleuse a épousé, en empruntant son propre nom, un jeune baron. Elle décide, alors, de se présenter au manoir de son « époux légal » pour lui dévoiler la vérité et réclamer le divorce, semant la perturbation dans l’existence du baron et de sa tante une comtesse très à cheval sur les traditions. Finalement c’est un cardinal, en visite au château, qui trouvera une issue à cette situation.